Rechercher

KROAZ GLAZ, C'EST QUOI ?

La couleur Glaz est un mot breton qui n'a aucune équivalence en français et qui évoque le nuancier de la mer en Bretagne. C'est une couleur unique, une couleur de la nature offrant une luminosité subtile, un mélange entre bleu, vert et gris dont la dominante change en fonction du temps, de l’environnement et peut être même de votre humeur.


C'est un mélange harmonieux des éléments qui font la singularité du Pays Breton, que nous aimons observer et nous transporte souvent loin...très loin !


Notre Kroaz (croix) variera donc en fonction de nos humeurs, tirant tantôt sur le gris-bleu des jours d'hiver ou tantôt sur la couleur émeraude des eaux paisibles d'une crique de la Presqu'île de Crozon.


Mais si la dominante du Glaz change en fonction du temps, de l'environnement et même de notre humeur, la dominante de l'association suit un même fil conducteur, une même ligne de vie, celle de la préservation de notre environnement et sa transmission aux générations futures à travers la pratique et le partage de nos passions qui elles changent au gré des saisons.


C'est pour agir concrètement sur le terrain que le défi "KROAZ GLAZ" est née sur les bases de la communauté de coureurs que nous avions crée : la Breizh Runner Foundation.


KROAZ GLAZ est une organisation non gouvernementale apolitique et non religieuse et un défi sportif et solidaire d'envergure sous forme de relais populaire ou en relais par équipes consistant à relier Saint-Malo à Saint-Nazaire par le GR34, soit environ 1700 kilomètres d'un sentier côtier parmi les plus beaux au monde, soyons chauvin ou plutôt lucide !


Ce défi aura lieu tous les deux ans.


L'ambition principal est de nous permettre de disposer de moyens propres pour mener à bien les missions que nous nous sommes assignés.


En soutenant et en participant à la KROAZ GLAZ 2K22 vous nous aiderez à aider, des enfants, des femmes et des hommes qui subissent de plein fouet, loin des caméras, et dans leurs propres chairs, les conséquences des dérèglements que notre société d'ultra consommation a provoqué.


MERCI.



Karl.












3 vues0 commentaire